6 secrets du recrutement que vous auriez voulu connaître avant un entretien !

Dernière mise à jour : 6 avr. 2021

Des secrets sur le recrutement on vous en vend depuis toujours. Mais quand on se retrouve face à un mail ou un message d'un recruteur qui veut vous rencontrer, pas de panique, vous avez les essentiels dans cet article , mais plus encore lors d'une session de coaching !



Vous le savez, on n'a pas deux fois l'occasion de faire une bonne première impression. Plus vous serez préparé, plus vous vous sentirez confiant, et plus vous donnerez confiance au recruteur.


La première étape est de vous immerger dans l'environnement du poste. Est-ce un nouveau secteur d'activité ? Quel est son "jargon"? Quels termes sont employés ? On peut parler de Commercial dans un secteur, et de Business Manager dans un autre. Montrez au recruteur que vous connaissez son milieu et ses codes. N'hésitez pas à entrer en contact avec des personnes qui travaillent dans le secteur en question, regarder leurs profils sur LinkedIn... et utiliser les mêmes termes employés.


Seconde étape, reprenez votre CV, et le descriptif du poste. Annotez, pour chaque expérience, les résultats et compétences qui vont dans le sens des missions que votre futur poste prévoit. Le but est de mettre en évidence que vous avez les compétences recherchées, et que vous les avez déjà expérimentées par le passé.


Troisième étape, reprenez le descriptif de l'entreprise. Quelles sont ses valeurs ? En quoi elles vous parlent, et dans quel contexte vous pourriez illustrer que vous les possédez ou êtes en accord avec elles ? Beaucoup de candidats énumèrent les valeurs de l'entreprise, mais allez plus loin, différenciez-vous !


Quatrième étape, la tenue... La tendance aujourd'hui valorise le fait d'être soi-même, ne pas se déguiser, et on pense forcément au fameux slogan de MacDonald's, "venez comme vous êtes"! Oui, mais non. Adaptez-vous aux codes du poste et du milieu dans lequel vous postulez. Mettez une tenue dans laquelle vous êtes à l'aise, évitez les vêtements et accessoires neufs (ah oups, la jupe est plus courte que prévue quand je suis assise ! Ou, oups, ce pantalon me serre trop quand je suis assis ! Ou encore, oups, mon sac noir a déteint sur ma veste claire !). Portez des vêtements dans lesquels vous vous sentez à votre avantage, mais gardez en tête que vous êtes là pour qu'on parle de vos compétences, pas de votre physique. Les couleurs fortes peuvent être intéressantes. Cristina Cordula en parle mieux que nous, on vous laisse regarder un replay des Reines du Shopping ! Mais les décolletés trop marqués, les épaules nues, les jupes ou robes courtes ou fendues, les maquillages trop prononcés, les shorts /tee-shirts / jogging / sweat shirts trop décontractés, les espadrilles, les tongs, les tâches et trous, les parfums trop forts, entre autres, sont proscrits. Les mentalités évoluent sur les tatouages ou piercings apparents, dans certains milieux ils sont bien vus, dans d'autres pas encore. Concernant le port du voile, certaines entreprises le refusent pour différentes raisons. Il est possible de poser la question lors de l'échange pour planifier le rendez-vous. Idéalement et si possible, venez repérer les lieux quelques jours avant, afin de voir les comment les autres sont. Pour un poste en représentation (accueil, contact client...) on évitera aussi les cheveux trop colorés si ça ne correspond pas aux codes de l'entreprise, certains patrons ne sont pas prêts encore !





Cinquième étape, les outils ! Il sera toujours bien vu que vous arriviez avec un bloc note et un stylo, encore plus en ces temps de Covid. Evitez la feuille volante, qui donne l'impression d'avoir attrapé un truc pour griffonner trois mots avant de partir. Pas pro, et pas préparé ! Par contre, si vous avez déjà rédigé quelques questions sur votre bloc, et que vous prenez des notes, vous gagnerez des points. On a tous, peu importe le poste ou le métier, des choses à noter: la date de démarrage, le salaire, les attentes du poste, des informations sur l'entreprise, l'équipe... Bien sur, on prévoit son masque, et un de rechange, au cas où. Une petite bouteille d'eau et des pastilles de menthe sont les bienvenues, mais pas de chewing gum. Dites vous bien que même avec le masque cela se voit !


Sixième étape, le conditionnement mental. Difficile de vous donner des conseils à l'écrit, mais le plus important sera votre état d'esprit pour l'entretien. Soyez positif, ouvert, optimiste et souriant ! Donnez envie de travailler avec vous. Le but de l'entretien est de valider vos compétence techniques, mais encore plus relationnelles, ainsi que votre savoir-être.


Si l'entretien a lieu dans l'entreprise, repérez les lieux, où vous garer, et arrivez un peu en avance (5 à 10 minutes). Attention, certains recruteurs peuvent vous voir arriver et repartir ! Evitez la cigarette ou l'alcool juste avant l'entretien, même avec le masque cela se sent.


Si l'entretien à lieu en visio: soignez la vidéo, le son et le fond ! Et n'oubliez pas de vous habiller de haut en bas, on ne sait jamais si vous ne devrez pas vous lever précipitamment pour empêcher votre chat de casser le vase de votre mère ou votre fils de dessiner sur les murs !



Pour les candidats avec des situations particulières (bègue, autisme, asperger, handicap mental, etc) il est d'autant plus important de le recruteur en soit informé, même si vous pensez que cela peut être un critère discriminant. Il ou elle pourra adapter son entretien, vous mettre en confiance et vous aider à donner le meilleur de vous même. Si cela est discriminant, et on ne va pas se mentir, certaines entreprises ne sont pas encore à l'aise avec les handicaps, c'est juste que cette entreprise ne vous aurait de toute façon pas convenue. Un entretien est aussi le reflet d'une société.


Il est possible de mettre la mention RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé) sur votre CV ou votre lettre de motivation, si vous l'avez. Les entreprises sont soumises à des quotas d'embauche de salariés présentant des handicaps. Si elles n'embauchent pas suffisamment elles payent une taxes. Il est possible aussi que l'entreprise puisse vous accompagner à obtenir cette reconnaissance, et d'adapter votre poste ou vos horaires en fonction de vos besoins. Pour les handicaps physiques, il vaut mieux le mentionner d'emblée soit sur votre CV soit lors de l'échange pour planifier le rendez-vous. En effet, dans certaines start-up ou PME, les locaux sont parfois difficiles d'accès, la salle de réunion à l'étage sans ascenseur ... Et le recruteur sera très gêné de vous mettre dans l'embarras. Pas idéal pour démarrer l'entretien !


Envie d'aller plus loin, de mieux vous préparer encore ? Contactez-nous pour une session de coaching, à faire idéalement deux jours minimum avant votre entretien !


16 vues0 commentaire