Comment changer ?

On a tous besoin, à un moment donné, de changer. Une habitude, un réflexe ? Un état d'esprit ? Un travail ?


Facile à dire ! Deux questions se posent alors. Comment changer, et surtout, comment changer durablement ?


Tout commence par la prise de conscience. Pourquoi changerai-je ? Est ce que cela me porte préjudice ? A moi ou à d'autres, en quoi ? C'est le ration Pain / Gain: qu'est ce que je gagne à changer, et quelle difficulté cela va-t-il représenter pour moi.


Vient ensuite la modification. On fait évoluer par petits morceaux l'élément à changer. Pour un travail, je commence à refaire mon CV, puis à créer des alertes d'emploi. Pour un état d'esprit, je note chaque jour un élément positif qui m'est arrivé, et je le consigne pour le relire dès que besoin, et ainsi de suite.


C'est ensuite la phase du test. On éprouve les résultats de ces premières modifications. Est ce que les autres postes disponibles me semblent plus intéressants ? Est ce que mon entourage a remarqué que je souriais plus facilement ?


A ce moment vient l'action. En effet, d'autres travails pourraient me plaire, je postule ! Je commence spontanément à noter plus d'éléments positifs, et surtout, à les provoquer. Une glace me ferait plaisir après une longue journée où j'ai été productif ? Alors je me l'offre. Il est intéressant de noter le mot, se l'offrir, comme si on se faisait un cadeau à soi-même, comme quand on était petits, où nos parents nous offraient un jouet pour nous récompenser de quelque chose...


Puis vient la récompense ! Notre schéma mental repose sur ce principe: j'accepte de souffrir pour une récompense, qui doit être à la hauteur de la souffrance vécue. Quelle sera la votre ? Un meilleur salaire ? Plus intéressant ? Un entourage qui propose plus souvent de passer du temps ensemble ?


Mais le plus dur est à venir, c'est la durabilité. Il est facile de changer quelque chose sur un laps de temps court, mais bien plus compliqué de l'inscrire dans la durée. Par exemple, j'ai décroché un nouveau travail qui m'oblige à développer de nouvelles compétences. Au début je suis ultra-motivé, puis je rencontre des difficultés, soit je fonctionne comme je l'aurais fait avant, soit je vais vers ces nouvelles compétences que j'ai acquises. Comme un fumeur ou une personne dépendante à l'alcool devra lutter au quotidien pour ne pas racheter un paquet ou s'approcher d'une bouteille, ou une personne dépendante affective pour ne pas utiliser l'autre comme bouée de sauvetage. C'est le moment d'être indulgent, mais ferme envers soi. Faire un écart ne fait pas de moi une mauvaise personne, mais il faut que cela le reste, simplement un écart. C'est à ce moment qu'un soutien est nécessaire, pour se l'entendre dire, et se remotiver à poursuivre.


Comme le disent les coachs sportifs, "no pain, no gain"! Mais d'abord soyez clairs sur les raisons qui vous poussent à changer, pour ne pas faire demi-tour quand le chemin deviendra plus difficile, et pour cela, Explo(rh)a est là !




15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout